Skip to content Skip to footer

Création d’un écosystème numérique ouvert et dynamique au premier centre de données neutre vis-à-vis des opérateurs de la RDC, OADC Kinshasa

  • Neuf opérateurs nationaux et internationaux déjà présents dans la salle de rencontre (MMR) d’OADC Kinshasa
  • OADC et TEXAF ont collaboré à la création de ce bloc essentiel de l’écosystème numérique en RDC
  • Plusieurs secteurs de l’économie congolaise bénéficieront de la digitalisation accélérée

Kinshasa, République Démocratique du Congo (RDC), 25 mars 2024 – Open Access Data Centres, la société de centres de données à la croissance la plus rapide d’Afrique, a réussi à attirer neuf[1]  opérateurs nationaux et internationaux de premier plan dans la salle de rencontre (MMR) du tout nouveau centre de données d’une capacité de 2MW d’OADC Kinshasa, le premier centre de données tier III et neutre vis-à-vis des opérateurs de la RDC.

Il s’agit d’une étape importante dans la création d’un écosystème numérique riche, dynamique et précieux, où les opérateurs peuvent se connecter avec d’autres résidents du centre de données et ainsi offrir des services supplémentaires à leurs propres clients, sécuriser une diversité et une résilience de connectivité importantes en se connectant à plusieurs câbles sous-marins, et également se connecter en interconnexion avec la plupart des fournisseurs de connectivité.

Prévu pour être opérationnel en avril 2024 et configuré avec un espace IT initial de 400 mètres carrés, le centre de données d’une capacité de 2MW accélérera la digitalisation du pays en permettant aux clients – y compris les opérateurs, les fournisseurs de contenu, les opérateurs cloud et les fournisseurs de services Internet (ISP) – de développer leurs opérations en RDC quand et comme ils le souhaitent.

OADC Kinshasa, s’étendra sur 1000 mètres carrés d’espace IT et accueillera plus de 550 racks. L’installation est adjacente aux principales routes de fibre optique, disponibles via une gamme de fournisseurs sur site, permettant aux clients de se connecter facilement à l’opérateur de connectivité de leur choix.

[1] Africell RDC, Fast Congo, Global Broadband Solution (GBS), Liquid, MicroCom, Orange RDC, OrionCom, RAGA NET et Unite.

 

OADC Kinshasa Render

OADC Kinshasa soutiendra et accélérera le développement ultérieur des capacités TIC du pays, en fournissant des services de colocation et d’autres services de centre de données à valeur ajoutée qui soutiennent les besoins en infrastructure cloud d’une large gamme d’entreprises, leur permettant d’améliorer l’efficacité, d’accélérer les initiatives de numérisation et de mieux répondre aux besoins des entreprises et des clients.

L’installation ouverte et neutre vis-à-vis des opérateurs transformera l’écosystème d’infrastructure numérique en créant le premier écosystème d’interconnexion et d’appairage dynamique et complet de la RDC, impliquant plusieurs opérateurs, fournisseurs de services Internet, fournisseurs de contenu et échanges Internet.

L’installation incarne les principes de neutralité des opérateurs, maximisant les opportunités d’interconnexion pour tous les clients. Une concurrence accrue et des efficacités opérationnelles améliorées contribueront à la diminution attendue du coût de la connectivité Internet pour les Congolais et les entreprises et seront un catalyseur majeur pour l’émergence et l’amélioration de l’écosystème numérique de la RDC.

Avec une population de plus de 16 millions d’habitants, Kinshasa est au cœur de la demande de services de connectivité numérique en RDC. Le centre de données est situé dans le hub numérique SILIKIN VILLAGE de TEXAF et est exploité par la société OADC du groupe primé WIOCC, la société de centres de données à la plus forte croissance en Afrique et TEXAF, la seule société cotée dont toutes les activités se déroulent en RDC.

OADC et TEXAF ont collaboré à la création de ce bloc essentiel de l’écosystème numérique en RDC. Cela valide pleinement la stratégie de TEXAF visant à attirer des leaders internationaux de l’industrie tels qu’OADC dans le pays et spécifiquement dans le nouveau hub numérique SILIKIN VILLAGE.

Mohammed Bouhelal, Directeur Général de l’opération OADC en RDC, a commenté : « OADC Kinshasa stimulera plusieurs secteurs de l’économie de la RDC, créera des écosystèmes numériques riches et dynamiques, et fournira aux réseaux de distribution de contenu et aux fournisseurs de contenu cloud un accès à un emplacement d’appairage de qualité dans le pays. »

Il a ajouté : « Il y a déjà eu une forte adoption par les opérateurs de télécommunication cherchant à colocaliser dans nos installations, le secteur bancaire est en tête dans l’adoption des solutions OADC et OADC attire de grands fournisseurs de contenu internationaux en RDC. »

Proposition unique de convergence d’infrastructure numérique à accès ouvert

L’infrastructure numérique convergente à accès ouvert (CODI) – la fourniture d’installations de centre de données neutres vis-à-vis des opérateurs et à accès ouvert connectées à des réseaux sous-marins et terrestres résilients et hyper scalaires à accès ouvert – complétée par un écosystème numérique riche et dynamique, contribuera à stimuler l’économie de la RDC et à accélérer la transformation numérique dans le pays.

Cela offrira non seulement aux entreprises une alternative viable à la construction et à la gestion autonome d’installations de centre de données, avec tous les avantages en termes de ressources dédiées, d’expertise, de temps de gestion et de coûts qui en découlent, mais soutiendra également les besoins en infrastructure Cloud d’une large gamme d’entreprises, leur permettant d’améliorer l’efficacité, d’accélérer les initiatives de numérisation et de mieux répondre aux besoins des entreprises et des clients. Les opérateurs bénéficieront également, car OADC Kinshasa leur offre des opportunités de revenus de connectivité et la possibilité d’étendre leurs portefeuilles de services, en incluant une capacité de services de colocation gérés.